Revenir à la liste des articles
04
Décembre 2017
Comptabilité Profession libérale

Comptabilité d’une infirmière libérale

Vous vous lancez dans l’aventure du métier d’infirmier en indépendant mais trouver la meilleure option de comptabilité vous semble être un casse-tête ? Vous êtes enfin inscrit à l’Ordre National des Infirmiers, mais vous ignorez totalement ce qu’est une déclaration 2035 ? Pas de panique, Gest4U, votre logiciel de comptabilité pour tous vous résume toutes les informations à connaître pour la comptabilité des infirmiers exerçant en libéral.

Comptabilité des infirmiers libéraux : ce qu’il faut savoir

La première chose à savoir quand un infirmier exerce sa profession en libéral c’est qu’il a pour obligation de gérer la comptabilité de son activité. Celle-ci doit être bien organisée et claire dans le propre intérêt de l’infirmier, notamment vis-à-vis des organismes fiscaux. En effet les erreurs en comptabilité mènent à de mauvaises surprises qui peuvent valoir cher en amendes. Toutefois, les obligations comptables ne sont pas les mêmes en fonction du statut fiscal de son activité. Pour les infirmiers libéraux il existe plusieurs possibilités, chacune présentant ses avantages et ses inconvénients.

Infirmier libéral sous le régime micro-BNC

Le régime micro-BNC (pour Bénéfices Non Commerciaux) offre de nombreuses opportunités pour les infirmiers débutants ou simplement novices en gestion administrative. Il permet en effet de nombreuses exonérations et propose des formalités ultra-simplifiées sur tous les aspects de l’exercice de l’activité : d’un point de vue fiscal et d’un point de vue comptable. Ce statut est accessible à tous les infirmiers dont les honoraires annuels n’excèdent pas le seuil légal de 70 000 euros HT (33 200 euros HT avant 2018). Sous ce régime, il n’est pas obligatoire de tenir de comptabilité, ni d’établir de compte annuel. Seul reste obligatoire le livre de recettes, qui va enregistrer de façon chronologique les montants des recettes, leur origine, les références qui y sont associées etc..

Il s’agit, en bref, d’un résumé d’identification de toutes vos recettes annuelles, qui va donc faire foi que le seuil d’honoraires annuel de l’activité n’est pas dépassé. Du point de vue des déclarations fiscales, l’infirmier sous régime micro-BNC n’a pas à établir de liasse fiscale, c’est à dire qu’il n’a pas déclaration de résultats pour l’impôt des sociétés. Sa seule obligation fiscale est la déclaration d’impôt sur le revenu classique. Au-delà de ces confortables exonérations, ce régime présente également l’avantage de laisser la possibilité de bénéficier de l’abattement fiscal concernant les dépenses professionnelles.

Infirmier libéral sous le régime de la déclaration contrôlée

Pour les infirmiers, le passage au régime de la déclaration contrôlée est similaire à un passage à un régime d’imposition réel . A l’opposé du régime micro-BNC, l’infirmier n’est plus imposé sur ses revenus mais bien sur les bénéfices qu’il a réellement réalisés. Par conséquent les obligations fiscales et comptables deviennent plus importantes et contraignantes. Il devient en effet obligatoire de tenir une comptabilité de trésorerie avec un journal de recettes et de dépenses annuelles, ainsi qu’un journal des immobilisations et amortissements (pour le matériel et les biens). Du point de vue fiscal, l’infirmier soumis au régime de la déclaration contrôlée, a pour obligation de fournir une déclaration de résultats. Il doit par conséquent établir une liasse fiscale au moyen du formulaire de déclaration 2035.Une activité délicate qui nécessite une comptabilité de trésorerie irréprochable au préalable.

Nos conseils et solutions

Pour tout infirmier souhaitant exercer son activité en tant que libéral, voici quelques conseils simples pour gérer sereinement sa comptabilité. Premièrement il est fortement recommandé d’utiliser un compte bancaire à usage professionnel. Cela peut sembler aller de soi, mais ce n’est pas toujours évident pour les jeunes infirmiers qui souhaitent se lancer dans l’aventure. Cela permettra de simplifier les comptes d’entreprise au moment des déclarations fiscales. Ensuite, tenir un registre des recettes et dépenses est recommandé, même si votre régime ne vous y oblige pas. En effet, si votre statut change, vous serez bien heureux d’avoir organisé un suivi régulier de vos comptes d’entreprises. Pour cette même raison, pensez à conserver toutes vos factures.

Pour gagner du temps et faciliter la gestion comptable, plusieurs solutions existent : faire appel à un expert-comptable vous assure une comptabilité de qualité, mais son coût est très conséquent. Si vous choisissez de gérer la comptabilité vous-même, vous pouvez utiliser un logiciel de comptabilité adapté à votre activité.

Logiciel de comptabilité pour infirmier ou infirmière libérale

Vous pouvez trouver un logiciel de comptabilité pour infirmière ou infirmier afin d’être assisté dans votre exercice comptable, de manière simple et accessible.

Pour plus de simplicité, Gest4U vous propose une solution de gestion comptable intelligente, qui s’adapte à votre activité d’infirmière libérale, avec un fonctionnement intuitif. Vous avez désormais toutes les clés pour assurer une comptabilité efficace de votre activité, et que sa gestion ne soit plus une corvée !

Les derniers articles